• Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 273 autres abonnés

  • Catégories

  • Archives

  • Stats du Site

    • 643,421 hits
  • Conseil en développement et structuration commerciale

4 types de questions pour cerner un besoin

Lors des formations que j’anime je sensibilise mes stagiaires sur l’enjeu que représente une bonne découverte.

En résumé les points importants à retenir sont les suivants :

  • la découverte est vitale à votre argumentation
  • elle vous permet de mieux vendre ou de vendre plus (elle met en avant votre vrai rôle de vendeur conseil et non de « vendeurle pieddanslaporte »

Chacun d’entre vous a bien entendu de multiples questions à poser, relatives aux produits/services que vous commercialisez.

Cependant pour vous faciliter la tâche l’on peut noter qu’il y a 4 champs d’investigation à mener :

  • les questions relatives au contexte : elles portent sur l’environnement du client visé et de l’entreprise qu’il représente :
    • « êtes-vous déjà client de ce type de produit/service ?
    • quel type d’équipement possédez-vous ?
    • quelles personnes décident avec vous ?
    • quelle est la taille de… (entreprise, chiffre d’affaire…)
  • les questions sur la problématique connue : elles concernent les besoins à satisfaire, les problèmes rencontrés, le but recherché… :
    • dans quelle situation utilisez-vous ce produit/service ?
    • de quelle façon remplit il son rôle ?
    • qu’est-ce qui est satisfaisant/pas satisfaisant dans la situation actuelle ?
    • atteignez-vous facilement vos objectifs ?
    • que recherchez-vous ?
  • les questions sur les enjeux : il ne suffit pas de détecter un besoin, encore faut il que votre interlocuteur ai envie de la satisfaire :
    • dans ce que nous venons d’aborder ensemble qu’est-ce qui est important à vos yeux ?
    • quelles sont les conséquence si ce problème n’est pas réglé (c’est le coût de la non qualité) ?
    • si vous ne prenez pas telle mesure alors que ferez-vous ?
  • les questions sur les solutions : elles amènent le client à se projeter dans l’avenir et de sonder ses idées :
    • quelles solutions avez-vous envisagées ?
    • pour vous quels seraient l’intérêt et les limites de ces solutions ?
    • dans l’idéal, sans qu’il ne soit question de budget ou de faisabilité, quelle serait la solution idéale (si vous aviez une baguette magique que changeriez-vous) ?

Cela revient faire parler son client sur : avant, maintenant, dans le futur, dans l’idéal.

Ce n’est pas pour autant de la science fiction alors à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :