• Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 289 autres abonnés

  • Catégories

  • Archives

  • Stats du Site

    • 710,771 hits
  • Conseil en développement et structuration commerciale

3 + 3 manières de chasser des adresses mails

EmailingLes e-mails et les commerciaux sont des amis pour la vie. Cependant, quand l’on prospecte, il n’est pas toujours facile de trouver les courriels de personnes très ciblées.

Voici 3 + 3 façons de trouver les adresses mails des prospects qui vous intéresse quand vous souhaitez créer une liste de diffusion.

Rappel

Pour constituer une adresse mail, il vous faut :

  1. le nom de domaine
  2. les noms et prénoms des cibles
  3. le format du mail (nom.prenom ou prenom.nom ou initiale du prénom.nom…)

Trouvez d’abord des noms

(dirigeant, responsable des ressources humaines,directeur administratif et financier, responsable commercial…) :

Trouvez-les avec les sites web de services d’informations juridiques et financières

  1. rendez-vous sur www.societe.com pour trouver le nom du dirigeant
  2. rendez-vous sur wwww.verif.com pour trouver d’autres noms de responsables
  3. trouvez le site Internet de l’entreprise et mémorisez le nom de domaine, par exemple @monprospect.com

Trouvez ensuite des adresses mail

Trouvez avec le moteur de recherche Google

  1. Googlisez votre cible sur Internet (utilisez Google), c’est à dire copiez-collez le nom et le prénom qui vous intéresse suivi du nom de domaine
  2. lisez les pages de résultats de 1 à 3 car si l’adresse mail ne sort pas, il va falloir passer à d’autres méthodes
  3. si le nom ne sort pas, rentrez uniquement le nom de domaine @monprospect.com; si vous avez de la chance, vous trouverez d’autres noms et il vous suffira de noter comment le préfixe est constitué (nom.prenom ou prenom.nom ou initiale prénom du.nom…)
  4. vérifiez si le nom de domaine n’a pas plusieurs extensions .com et .fr, puis refaites une recherche sur le second nom de domaine

Mais cela ne suffit pas toujours.

Trouvez avec Mail Hunter

  1. rendez-vous sur https://emailhunter.co/ et rentrez le nom de domaine dans le moteur de recherche, mais sans taper le « @ »
  2. lisez les résultats
  3. recopiez le mail, cherchez le mail de votre cible sur le même modèle que celui trouvé

Toujours pas de résultats ?

Forcez le destin avec WHOIS

  1. rendez-vous sur https://www.whois.net/
  2. rentrez le nom de domaine dans le moteur de recherche
  3. lisez les résultats qui s’affichent, ce sont ceux à propos de l’organisation qui a déposé le nom de domaine; vous y trouvez parfois le nom du déposant et son mail
  4. recopiez le mail, cherchez le mail de votre cible sur le même modèle que celui trouvé

Autres possibilités

VIADEO, le WEB, GOOGLE

  1. les membres de VIADEO mentionnent parfois leur mail dans la rubrique « Voir ses coordonnées »
  2. les mentions légales des sites web; recherchez cette rubrique dans le site web de votre cible, vous trouverez peut être en clair, le nom et le mail du responsable de la publication
  3. Google, encore, lisez bien les documents PDF, tableau Excel (communiqué de presse, annuaires internes…) qui sont trouvés par le moteur de recherche; ils sont souvent une mine d’information

Malgré toutes ces astuces, il est possible que vous ne trouviez pas l’adresse de la personne que vous recherchez.

C’est le cas des organisations complexes, lorsque vous trouvez un domaine @monprospect.com, alors que le décideur ciblé siège dans une autre entité d’un groupe (avec un autre nom de domaine).

A l’instar, dans les TPE, vous tomberez parfois sur une adresse générique de type monprospect@wanadoo.fr mais pas toujours sur le mail du dirigeant. Le plan B, c’est de collecter tout de même ces adresses ainsi que celles du style contact@monprospect.com.

Soyez prudent, dans ce cas. Ne spammez pas, vérifiez comment se comportent vos campagnes d’e-mailing (les clics d’ouverture de mail ou les clics sur les liens).

Dernière astuce pour collecter des adresses mails qualifiées

Cela suppose d’animer des campagnes d’e-mailing et de bien surveiller les résultats, notamment les réponses automatiques lorsque les interlocuteurs sont absents. Ils laissent parfois les noms, prénoms, fonctions et mails des personnes à contacter en leur absence. Donc scrutez bien votre boîte mail après l’envoi d’une campagne d’information.

Bonne prospection.

E-mailing : 6 pratiques à surveiller pour sa réputation

Pour compléter le précédent article voici ci-dessous les pratiques à connaitre ou a éviter lors de vos campagnes d’e-mailing :

  1. Taux de plainte : personnes qui ont cliqué sur « ceci est un courrier indésirable »
  2. hard bounces : envoi d’un message à une adresse e-mail qui n’existe pas ou plus
  3. Les spam traps (adresses pièges) : vieilles adresses e-mails inutilisées que les FAI utilisent pour traquer les entreprises qui ne respectent pas la procédure d’obtention de l’autorisation du contact avant tout envoi
  4. Le volume d’envoi : Plus le nombre d’envois est élevé, plus vous risquez de voir vos pratiques e-mailing assimilées à des mauvaises pratiques.
  5. Le contenu : les FAI portent attention au contenu des messages e-mails pour calculer la réputation d’un expéditeur. Développez un code HTML de qualité, respectez un ratio texte/image raisonnable et prenez garde au spam words (mots interdits tels que « gratuit », « argent », « promotion », …).
  6. L’authentification : processus par lequel votre identité est vérifiée par les FAI

Si le sujet vous intéresse je pratique une veille sur l’e-mailing : http://www.delicious.com/PROMISCIBLE/emailing

Merci au site EMM ACTU pour la qualité de ses articles.

E-mailing : soignez votre réputation

Votre réputation détermine votre capacité à passer ou non les filtres et barrières des FAI (fournisseurs d’accès Internet); c’est ce que l’on appelle la délivrabilité de vos messages.

Le soin que vous allez porter à votre base de données et vos pratiques d’envoi d’e-mailings déterminent si vos e-mails vont aboutir ou non en boîte de réception.

Il en découle votre réputation.

Qui la définit ?

Les internautes qui réceptionnent vos mails (plaintes, mise en spam par exemple) ainsi que les FAI (blacklistage) .
Ces derniers mesurent si un expéditeur est légitime ou non.

Les facteurs qui rentrent en jeu :

  • les utilisateurs ont-ils ouvert votre e-mail ?
  • ont-ils cliqué ?
  • se sont-ils désabonnés ?
  • se sont-ils plaints ?

Le taux de plaintes est d’ailleurs le facteur le plus préjudiciable, il reflète le nombre de contacts mécontents d’un expéditeur et entraine une baisse de sa réputation. Les messages arrivent alors en boîte de courriers indésirables ou n’aboutissent plus du tout.

Il faut savoir que certains FAI, comme Google, vont même jusqu’à prendre en compte dans le calcul de la réputation le temps que l’e-mail est resté en boîte de réception jusqu’à son ouverture ou sa suppression.

Lorsqu’un de vos e-mails n’est pas ouvert, ce n’est pas forcement dû au désintérêt de l’abonné.  Il est possible que le message ne soit jamais arrivé dans la boîte de réception.

Une solution simple consiste à surveiller l’aboutissement de vos messages sur différents webmails en vous créant différents comptes e-mails chez les principaux FAI.

Si vous n’obtenez pas de résultats après un envoi d’e-mails, commencez par supprimer les mauvaises adresses dès l’inscription des internautes sur vos sites Web, en pratiquant le double opt-in.
Dans le cas d’adresses e-mails achetées (Cd Rom par exemple), il est possible que certains des contacts du fichier n’aient accepté de recevoir des communications ou que le consentement donné soit obsolète.

Il faut savoir qu’une mauvaise réputation prend beaucoup de temps à être réparée.

Emailing : performance du champ objet

Je vous fais profiter d’un article très intéressant publié récemment sur Internet concernant l’impact de l’objet d’un email.

D’après une étude d’Edatis via le blog marketing Pignon sur mail.

Impact de la personnalisation sur le taux moyen d’ouverture :

  • sujets non personnalisés : 20,4%
  • sujets personnalisés : 24,9%

Analyse de l’enjeu de l’objet, Un message publicitaire repose sur trois phases successives :
1. Attirer l’attention,
2. Convaincre le destinataire par la raison ou l’émotion,
3. Et faire passer à l’acte.

classification des objets en décrivant les fonctions des objets et en les classant par performance :

  • fonction poetique : taux d’ouverture 29%
  • fonction conative : taux d’ouverture 23%
  • fonction expressive : taux d’ouverture 21%
  • fonction référentielle : taux d’ouverture 21%

La fonction poétique fait le meilleur score. Elle joue sur le sens des mots ou sur des sonorités esthétiques, des rimes, des assonances ou des allitérations, elle fait appel à notre sensibilité esthétique.

Exemples :

  • Le Crac du CAC 40
  • Il neige aux Villages Club du Soleil
  • Il est temps de s’envoyer en l’air (Groupe Accor)

Nota : Même s’ils provoquent un taux d’ouverture plus important, au final, ils transforment (clic, ventes) souvent moins qu’une autre accroche plus classique.

La fonction conative (qui exprime une notion d’effort) fait référence à un appel à l’action. Il s’agit de bousculer le destinataire par un verbe d’action.

Exemples :

  • Economisez jusqu’à 40%…
  • Découvrez le TOP des promotions en catalogue interactif…
  • Téléchargez LOL avec Sophie Marceau
  • Construisez votre projet immobilier en toute sécurité !

Analyse de la performance des verbes employés
Les verbes les plus efficaces sont par ordre décroissant :  Devenez, Prenez, Découvrez, Venez,  Gagnez, Essayez.

L’analyse montre un résultat bien connu, plus l’objet est court, meilleure est la performance.
Taux moyen d’ouverture suivant la longueur du sujet :

  • 30 caratères 29,8%
  • 31 à 40 caractères 20,4%
  • 41 à 60 caractères 19,8%
  • plus de 60 caractères 20,2%

Emailing : pertinence et comportements

3 comportements clé de vos destinataires :

  • 2 secondes seulement pour faire bonne impression
  • 90% des actions liées au message se passent dans les 72h suivant l’envoi de l’e-mail
  • 51% des internautes prennent moins de 2 secondes après ouverture de l’e-mail pour décider s’ils le suppriment ou non de leur boite de réception

La pertinence du contenu de vos messages dépend beaucoup de leur personnalisation et donc de la qualité de la base de données.

Pensez ainsi à :

  • la segmentation de votre fichier
  • connaissance client (vos notes et historiques de chaque contact  : appels téléphonique, visites, modes de règlement, contenu des paniers, appels à la hot line…)

5 points : ce qui peut nuire à vos e-mails

  • les caractères accentués mal interprétés (« é », « è », « ê », « ë », etc.), symboles monétaires (« € », « £ », « $ », etc), guillemets typographiques (« ») ou droits ( » « ). La solution : utiliser le codage ISO ou UTF8 plus universel
  • les termes galvaudés par les spammeurs : « Gratuit », « offre », « promo », « urgent », « 100 % », « 50 % », « gagnant », « gagnez », « euro », « prix », « cliquez ici »
  • plusieurs de ces mots-clés couplés et votre message risque d’être considéré comme du spam
  • les pratiques à risque :
    • écrire uniquement en majuscules : »OFFRE PROMOTIONNELLE »
    • utiliser avec excès certains signes de ponctuation : « !!!! » ou « ??? »
    • répéter plusieurs fois un même mot dans l’objet du message
    • entrecouper les mots avec des points : « I.n.t.e.r.n.e.t »
    • abuser de l’espacement entre les mots : « campagne     de      télémarketing »
    • insérer un nombre en début ou en fin de sujet : « 70 % OFF »
  • l’objet en décalage avec le contenu du message (l’internaute risque de se sentir trompé)

L’objet de l’e-mail : 10 points incontournables

Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser l’e-mailing pour communiquer avec nos interlocuteurs.

Rappel en 10 points des erreurs à ne pas commettre pour un objet percutant :

  1. 100 à 120 caractères maximum pour le titre du message
  2. quatre à cinq mots accrocheurs pour l’objet de l’e-mail
  3. éviter les successions de mots-clés (risque d’être considéré comme spam)
  4. l’objet doit rester clair, compréhensible
  5. être en adéquation avec le contenu
  6. donner envie de découvrir ce que contient le message
  7. format de codage de caractères de l’e-mail : codage ISO ou format UTF-8 plus universel
  8. travailler sa base de données pour collecter le plus d’informations possible sur les contacts
  9. utiliser le nom ou le prénom est encore plus efficace accompagné d’un autre détail personnel
  10. travailler l’information qui apparaitra dans les panneaux de prévisualisation des logiciels de messagerie